Rechercher
  • C Naturel Santé - Armelle FANGET

AIGUILLES DE PIN

Dernière mise à jour : oct. 9


Je voulais apporter quelques précisions sur les aiguilles de pin, en ce moment, il circule beaucoup de choses, ce serait le remède miracle contre la Covid et autres virus et infections hivernales.

C’est une plante bien connue en herboristerie et utilisée depuis longtemps, il y a différents sortes de pin, le plus connu est le Pin Sylvestre, je vous conseille d’opter pour le local qui pousse dans votre région. Et attention, quand vous cueillez les aiguilles, n’en ramassez pas trop et plus que vos besoins, ça fragilise énormément l’arbre.



Ø Vertus des aiguilles de pin


Antioxydantes

Expectorantes

Fluidifiant

Antiseptiques puissant des voies respiratoires

Stimulant immunitaire

Donc, par leurs propriétés elles ont des vertus décongestionnantes et protectrices des voies respiratoires.



Ø Un peu de chimie


Oléo résine

HE riche en mono terpènes

Acides gras

Acides phénols ; acide ascorbique ( vit C)


Ø Mode d’extraction


Le pin est un résineux, je ne vous apprends rien, et le meilleur mode d’extraction pour les résineux est l’alcool, je vous expliquerai après, quel est le meilleur mode de préparation pour extraire le maximum de molécules bénéfiques


Ø Quelle forme galénique choisir?


Alors vous pouvez réaliser une tisane, je vous explique comment procéder, mais pour ma part, je pense que ce n’est pas la meilleure forme galénique, je leur préfère de loin l’extrait hydro alcoolique pour les raisons déjà évoquées.

Je porte votre attention sur un point, il est important de respecter le dosage, souvent les personnes ont tendance à ne pas mettre assez de plantes dans leur tisane.


· Tisane traditionnelle


1cs d’aiguilles fraiches (c’est important pour conserver la vit C)

Eau bouillie à 90 C° pas plus

Verser sur les aiguilles

Infusion 15 minutes à couvert pour conserver toutes les molécules aromatiques.

Là, vous constaterez, que votre tisane est insipide.


· Tisane pour les plantes contenant de la résine


Donc si vous tenez à faire une tisane, il est souhaitable de respecter ceci :

5 gr de bourgeon au fond d’une tasse, mettre un tout petit peu d’alcool, le plus fort que vous ayez, en France on trouve de l’alcool à 55°( rhum ou vodka), l’équivalent d’un demi bouchon, il faut juste imbiber les bourgeons, il en faut très peu.

Laisser macérer au minimum 2 heures, voir plus, les bourgeons doivent être tendres

Vous pouvez donc facilement les écraser avec une fourchette

Verser l’eau bouillante 90° dessus, laisser infuser 10 minutes à couvert, filtrer et déguster


NB : Je tiens à noter comme toute plante, il est souhaitable de l’utiliser en synergie avec des plantes à visée similaire, ce qui aura pour effet d’une part d’augmenter le pouvoir de guérison des simples et d’autres part, d’atténuer et contrebalancer des risques d’allergie à un des constituant, ceci est valable pour toutes les plantes. En général, on n’utilise jamais une plante seule.

Ah, autre point également, faire des roulements, par exemple 3 semaines, faire une pause d’une semaine, et reprendre si nécessaire avec d’autres plantes.



· Sirop d’aiguilles de pin


Vous pouvez également faire un sirop qui est adapté pour les enfants, car même si la tisane a un bon goût, il est parfois difficile de la leur faire boire, et puis pour les personnes ne supportant pas l’alcool le sirop est également une bonne solution.


Comment réaliser un sirop d’aiguilles de pin


Là aussi, il est important de respecter les proportions

Pour un sirop à chaud les proportions sont 1650 gr de sucre blanc (meilleure conservation que le roux non raffiné) pour 1 litre d’eau

Un sirop contient environ 2/3 de sucre, c’est pour ça qu’il n’est pas nécessaire d’ajouter des conservateurs naturels.

Température de l’eau 105 C°


Recette du sirop

Ici, nous n’allons pas faire 1 litre, je vous donne le dosage pour un flacon de 400 ml

30 gr de bourgeons de préférence frais

30 ml d’alcool le plus fort que vous ayez (c’est très peu, il n’y aura plus d’alcool dans le produit fini, pas d’inquiétude)

280 ml d’eau chaude

330 gr de sucre blanc en poudre.


Donc comme pour l’infusion, vous laisser macérez vous bourgeons dans l’alcool, de 12 à 24 heures, en secouant de temps à temps pour que les bourgeons soient bien imbibés

Puis, au bout de 24 heures, vous versez 280 ml d’eau chaude sur le mélange bourgeons alcool et bourgeons.

Laisser reposer 6 heures et filtrer

Mettre cette préparation dans une casserole, portez à ébullition pendant deux minutes, et verser le sucre 330 gr uniquement quand la préparation est chaude, et vérifier la texture sur une assiette, dès que le liquide a un aspect sirupeux, embouteillez à chaud et fermer la bouteille, ce qui vous permet de faire une stérilisation à chaud.

Voilà vous avez votre bouteille de sirop de 400 ml la conserver dans un endroit à l’abri de la lumière. Ne pas oublier de l’étiqueter.

Ah, précision, utilisez une bouteille en verre foncé.



· Et ma forme galénique préférée : extrait hydro alcoolique


Comment faire, c’est très simple

Ca prend un peu de temps, mais après, vous êtes tranquilles pour un moment.

Pour 100 grammes de bourgeons frais, laisser macérer dans 200 ml d’alcool, pendant 2 semaines, filtrer, les bourgeons doivent être totalement immergés dans l’alcool, vous pouvez mettre un poids dessus pour qu’ils soient tous dans l’alcool, mais n’ajoutez pas d’alcool car le dosage et les résultats au niveau médicinales ne seront pas bons.



· Et la gemmothérapie ?


A mon avis, les bourgeons de pin, ne sont pas les mieux adaptés pour stimuler les défenses immunitaires, mais néanmoins ils sont adaptés pour les affections respiratoires, là je vous parle bien de stimuler le système immunitaire pour être au top de votre forme, d’autres sont beaucoup plus adaptés pour ça.

Le bourgeon de pin est également un excellent reminéralisant, adapté pour le système ostéo articulaire, et est utile lors des phases de croissance des enfants.

Pour stimuler les défenses immunitaires, ma préférence irait vers le bourgeon d’églantier ( agit au niveau ORL , anti inflammatoire, stimule le système immunitaire ) ou encore mieux celui d’argousier , ils sont riches en vit C , ils augmentent la résistance de l’organisme



Ø Quand ramasser les bourgeons ?


L’idéal est de ramasser les bourgeons en fin d’hiver (février- mars) c’est le moment où ils ont le plus de vertus. C’est extrêmement collant. Les bourgeons sont très fragiles, il est préférable de les transformer rapidement, en gemmothérapie, on doit les utiliser dans les deux heures ou mieux de suite, si vous voulez à savoir plus, sur la gemmothérapie, les vertus, comment faire votre propre macérât glycériné, j’organise des formations et ateliers pratique.



Voilà, j’espère que c’est plus clair pour vous, et que vous avez envie de réaliser ces préparations à base de plantes médicinales.

Tous ces conseils sont là gracieusement, pour vous aider, mais attention, en cas de soucis de santé, il faut consulter votre médecin.

Les plantes sont des remèdes naturels et anciens, mais non dénués d’effets secondaires ou toxicité si mal employés, restez vigilant avec votre santé.



Vous pouvez copier cet article, je vous demande juste, de citer la source en mettant le lien vers l'article , pour respecter mon travail et le temps passé. Merci.





63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout