Rechercher
  • C Naturel Santé - Armelle FANGET

Halitose, mauvaise haleine et hypochlorhydrie

Mis à jour : mars 6

De nombreuses personnes souffrent de mauvaise haleine ou halitose.

Il est vrai que mâcher du persil, ou un clou de girofle, ou encore des pastilles à la menthe, peuvent atténuer le phénomène momentanément. Mais, dans cet article, je m'interroge et vous apporte des solutions durables pour régler définitivement ces désagréments d'halitose ou mauvaise haleine.

Pour ce faire, je remonte à l'origine de la problématique.

Je vous laisse découvrir l'article.


Pourquoi l'estomac a besoin d'acidité pour assurer une bonne digestion ?


Le processus digestif débute dans la bouche par la mastication et la sécrétion d'enzymes salivaires, puis descend dans l'œsophage avant de poursuivre jusqu'à l'estomac. Afin, que la digestion s'effectue, l'estomac va secréter de l'acide chlorhydrique. Cet acide est indispensable pour assurer une bonne digestion

  • Cet acide commence la digestion des protéines, les glucides, lipides et

  • stimule le pancréas fin qu’il produise des enzymes digestifs,

  • stimule également la vésicule biliaire pour l’écoulement de la bile dans le duodénum

  • De plus, cette acidité va protéger l'organisme en détruisant des bactéries, virus, levures et autres pathogènes qui ne résistent pas à ce milieu acide, et si on manque d'acidité, ces pathogènes vont passer dans l'intestin grêle et entraîner des tas d'inconforts que nous verrons plus loin.


Acidité nécessaire aux hormones


Un PH très acide, l'idéal entre 1,5 et 3, va stimuler la production de sécrétine et de cholécystokinine

Ces hormones vont agir au niveau du foie, du pancréas et de l'estomac

  • La sécrétine stimule le pancréas qui va "indiquer" au foie de libérer la bile

  • La cholécystokinine permet au pancréas de produire des enzymes digestives comme les protéases, les amylases et les lipases afin d'absorber les nutriments contenus dans les aliments.

Maintenant, vous avez compris le rôle de l'acidité dans le processus digestif


Comment savoir si vous manquez d'acidité ?


Faire le test du bicarbonate de soude

  • Faire le test au lever, l'estomac vide ;

  • Dissoudre 1/4 de c-à-café de bicarbonate de soude dans un verre d'eau ;

  • Boire et démarrer un chronomètre ;

  • Arrêter à la première éructation et noter le temps écoulé.

Ceci est à faire pendant 5 jours consécutifs

Le bicarbonate est une base qui va rapidement réagir avec l'acide de votre estomac pour créer un gaz (dioxyde de carbone). Plus vous avez d'acide, plus vous aurez une éructation puissante, et elle arrivera rapidement.

En général, une éructation marquée doit se faire dans les 2 premières minutes, et mieux dans la première minute. Si le gaz remonte au delà de 2 minutes, une hypochlorhydrie est probable. Si l'éructation arrive au delà de 5 minutes, une hypochlorhydrie est quasi certaine.


test du bicarbonate de soude


Et les médicaments alcalinisant et IPP ?

Et bien, si on souffre d'hypochlorhydrie, prendre des anti acides qui vont alcaliniser, ou des IPP qui vont contrer l'acidité, va accentuer le problème, puisqu'on créera un manque d'acidité et ce qui accentuera les désagréments listés plus loin.


(voir le rapport médical complet : http://www.chu-rouen.fr/page/inhibiteurs-de-la-pompe-a-protons

les antiacides devraient être utilisés à court terme uniquement car ils réduisent l’absorption des minéraux importants dont le calcium et magnésium pour la santé des os. De plus, ils pourraient mener à des dommages à long terme aux reins)


Très important :

Les IPP ne s'arrêtent pas brutalement, surtout pour ceux qui en prennent depuis longtemps. Il faut suivre un processus de sevrage progressif . Il n'est pas conseillé, par exemple, d'en prendre 1 jour sur 2, ou 1 jour sur 3.



Causes du manque d'acidité gastrique

  • un manque de mastication

  • une déficience de certains nutriments, comme le zinc, peut provoquer un ralentissement de la production d’acide chlorhydrique.

  • la consommation d’antibiotiques, les plombages au mercure

  • l’hypothyroïdie.

  • la bactérie Helicobacter pylori peut provoquer une hypochlorhydrie. H. pylori supprime la production d’acide gastrique pour survivre.

  • une consommation excessive de glucides

  • une consommation de boissons gazéifiées

  • utilisation de médicaments antiacides comme les IPP

  • un stress chronique, qui diminue la production d'acide

  • une consommation excessive d'alcool,


  • prise de certains antibiotiques

  • troubles alimentaires comme la malnutrition

  • régimes très pauvres en calories. Prochainement, un article , pour vous expliquer pourquoi les régimes hypo caloriques ne fonctionnent pas sur le long terme.

  • manque de certaines vitamines et minéraux importants pour la santé de la muqueuse de l’estomac et la production de l’HCL: à savoir le zinc, vitamine A , B6, iode, chlore

  • fatigue : la production d’HCL est très énergivore pour le corps.

  • l'excès de sport provoque parfois une diminution de la production d’HCL par épuisement.

  • une faible consommation de protéines animales Manger des protéines animales requiert une grande quantité d’acide chlorhydrique pour une digestion optimale. Quand on en mange peu ou pas, le corps s’habitue a en sécréter moins.

  • âge.


Conséquences d'un manque d'acidité gastrique ou hypochlorhydrie


Il faut savoir que 90 % des personnes manquent d'acidité, et cette dernière peut entraîner des tas d'inconforts. Car la digestion n'étant pas bonne, cela épuise les sécrétions digestives, gastriques et pancréatiques, ce qui engendre des perturbations :


- malabsorption de certains nutriments comme le fer, la vitamine B12, le calcium et le zinc

- mauvaise digestion des protéines.

Si il y a aussi une inflammation et perméabilité intestinale, ces fragments de protéines mal digérés peuvent devenir des allergène (surexcitation du système immunitaire qui peut par la suite déclencher des allergies diverses ou au long terme des maladies auto-immunes).


- propice à l'installation de bactéries (Helicobacter pylori notamment) en principe ne peuvent pas survivre dans le milieu très acide de l'estomac.



Manifestations d'une hypochlorhydrie


- éructations fréquentes

- RGO ( reflux gastro œsophagien), une production insuffisante de sucs digestifs, avec pour conséquence la prolifération de bactéries. Ces bactéries, en se développant, produisent une grande quantité de gaz. Ce gaz comprime le sphincter œsophagien et c’est de cette manière que le reflux gastrique s’installe.

- nausées après les repas

- halitose ( mauvaise haleine )

- éructations

- diarrhée, constipation, côlon irritable.

- flatulences, ballonnements

- dysbiose intestinale

- ventre qui gonfle après les repas

- fatigue après les repas

- douleurs abdominales

- brûlures, remontées acide, crampes, douleurs

- résidus alimentaires mal digérés dans les matières fécales


Problèmes de santé chroniques en lien avec l' hypochlorhydrie


Un faible taux d'acidité gastrique est aussi associé à de très nombreux problèmes de santé chronique, entre autres:

- anémie inexpliquée, car mauvaise fixation de certaines vitamines et minéraux

- fatigue chronique et beaucoup d' autres, la liste serait trop longue à énumérer.



Conséquences sur taux de vitamines , minéraux et bien-être



carences en vitamines et oligo- éléments

- malabsorption de: vitamine C, B1, B12, Zinc, Magnésium, calcium, etc.

- carences en fer - carences en vitamines et minéraux

Par mauvaise assimilation des vitamines du groupe B et plus particulièrement en B12. Mais aussi en minéraux tels que fer, zinc, magnésium, calcium et cuivre Ces carences en vitamines du groupe B augmentent le taux d’homocystéine plasmatique dans le sang. Comme l’a bien démontré le Dr Kilmer MC CULLY, l’homocystéine est la principale cause des accidents cardiovasculaires (infarctus ou AVC).

- mauvaise assimilation des protéines entraînant une perte de masse musculaire malgré une alimentation correcte.

- augmentation du nombre d’intolérances alimentaires et d’allergies. - problèmes d’appétit (soit excessif, soit absent) - infections venant des levures, champignons et parasites. Un faible taux d'acidité gastrique peut laisser passer des agents pathogènes dans l'intestin grêle et le colon, ce qui aura pour conséquence des allergies alimentaires et de l'inflammation chronique.



Plus la digestion est lente, par conséquent les nutriments restent longtemps dans l'estomac , ou dans le duodénum ( partie haute de l'intestin grêle), commencent à fermenter et entraînent gaz et ballonnements.


Les protéines mal digérées (qui ont échappée à l’action de la pepsine, l’enzyme qui les digère) peuvent également se retrouver dans la circulation sanguine ( si l’intestin est victime d'hyper-porosité intestinale) et le corps perçoit celles-ci comme des corps étrangers, ce qui peut entraîner des réactions allergiques et une prédisposition aux maladies auto-immunes.


Quand ce sont les glucides qui sont mal digérés, des maux similaires surviennent : gaz, ballonnements, mais il se peut que la personne développe aussi un phénomène appelé SIBO ( small intestinal bacterial overgrowth ), qui est une prolifération des bactéries du colon mais qui ont migré dans l'intestin grêle.


Comme vous comprenez, un niveau d’acidité adéquat dans l’estomac est primordial.



Comment remédier à cette hypochlorhydrie ?

La phytothérapie ou les plantes médicinales , ainsi que la naturopathie peuvent apporter des solutions au manque d'acidité gastrique ou à l'hypochlorhydrie. Je vous donne quelques pistes.


Apporter des plantes amères aux vertus digestives


Les plantes amères vont stimuler les sécrétions gastriques, les enzymes salivaires et la production de bile, par conséquent la production d'acide chlorhydrique va être stimulé.

Parfois, l'apport des plantes, ne sera pas suffisant, on pourra ajouter certains compléments alimentaires

contenant des amylases, lipases, protéases pour aider l'estomac.


plantes amères pour lutter contre l'hypochlorhydrie

Modifier son hygiène de vie et gérer le stress


Des modifications des habitudes de vie et du régime alimentaire (voir plus haut les causes), amélioreront la sécrétion d'acide gastrique pour le ramener à un niveau adéquat

Eviter de boire juste avant, pendant et après les repas, car les liquides diluent les sucs gastriques et limitent leur efficacité.

Gérer le stress car sous influence de l'adrénaline, le système gastro-intestinal tourne au ralenti. En effet, l'estomac ne secrètera pas assez d'acide pour engendrer une digestion efficace.



Apporter des plantes cholérétiques et cholagogues

Les plantes cholagogues vont aider à la sécrétion des sucs digestifs.

Certaines plantes tonifiantes du foie et de la vésicule biliaire vont aider à la sécrétion des sucs

digestifs. Elles vont aider la vésicule biliaire ainsi que le pancréas à sécréter la bonne quantité de sucs digestifs (amylases, protéases, lipases).


Apporter des plantes carminatives aux vertus digestives


Conclusion


Grâce à ces rééquilibrages, vous devriez venir à bout de votre hypochlorhydrie; et vaincre votre halitose.

Afin que l'organisme fonctionne à 100% de ses capacités, et pour éviter de nombreux soucis de santé, il est donc important que l'estomac joue son rôle .


Si vous le souhaitez, je peux vous accompagner pour rééquilibrer votre système digestif.


N'oubliez pas, si cette article , vous a été utile, likez ,abonnez-vous, partagez.

Ca ne vous prendra que quelques secondes.

Merci !

une haleine fraîche grâce aux plantes médicinales

Posts récents

Voir tout