Rechercher
  • C Naturel Santé - Armelle FANGET

Intestins, alimentation et santé

Mis à jour : oct. 9

Alimentation et cerveau


Notre alimentation a un effet sur notre cerveau

Les aliments que nous ingérons ont un effet sur notre humeur, notre capacité cérébrale et notre santé mentale.


La junk food : excès de gras et de sucre modifie le cerveau et affaiblit la mémoire. Le cerveau peut se rétrécir. Le gras et le sucre reprogramment le cerveau.


Tout commence, avant la naissance, le cerveau se construit pendant la grossesse. Une étude austalienne (1) a permis de corréler la mauvaise alimentation des mères pendant la gestation et le comportement émotionnel des enfants de moins de 5 ans.

Ceux dont les mères s'étaient mal alimenter pendant la grossesse avaient des enfants susceptibles, colériques et capricieux .

L'étude a conclut que l'alimentation de la mère impacte la santé psychique de l'enfant.

Une étude norvégienne corrobore que les enfants sont plus tristes, anxieux, inquiets et sujets aux cauchemards.

Des études en Espagne, Pays Bas et Canada ont fait le lien entre la qualité de l'alimentation et les problèmes d'humeur chez les enfants.




Mauvaise alimentation et carences


La nourriture industrielle et transformée est vide de nutriments, cette carence a un impact pour le bon fonctionnement des neurones


Des carences alimentaires (2), notamment en Omega 3 générent de l'anxiété. Pour rappel, les omegas 3 se trouvent dans les poissons gras, les graines: amandes, noix, abats, huiles végétales.


Privé le cerveau d'Oméga 3 c'est prendre le risque qu'il fonctionne moins bien.

Pour rappel, les besoins en omega 3 sont accrus pendant la gestation, à l'adolescence et à la vieillesses. Pour éviter les carences, il faut avoir une alimentation variée.

Les carences en vit B3 induisent de l'agressivité (3)



Alimentation et violence


La qualité de l'alimentation réduit les comportements violents (4) grâce à une supplémentation en acides gras, vitamines et minéraux .



Alimentation et bien être


L'alimentation influence nos pensées. (5) La thyrosine est un acide aminé qui est nécessaire pour fabriquer l'hormone dopamine, donc plus le tôt de dopamine est élevé dans le cerveau, plus on a un sentiment de bien être.


La malbouffe a une influence sur la mémoire spatiale.(6) En effet, en mangeant trop gras, trop sucré, raffiné, l'hippocampe s'altère. Pourtant cette glande est indispensable pour la consolidation des souvenirs. Une alimentation trop riche interfère avec l'hippocampe et a un lien avec la taille de la matière grise et blanche du cerveau.



Alimentation et réactions inflammatoires


Manger trop gras, trop sucré crée une réaction inflammatoire dans le corps, le système immunitaire est perdu et l'inflammation se propage dans tout le corps, également dans les neurones car la barrière encéphalo céphalique est devenue poreuse.


Sucre et cerveau


Le glucose a la capacité de modifier des zones cérébrales entières, notamment celles qui contiennent les émotions et le plaisir.

L'addiction au sucre s'apparente à celui d'une drogue. Une personne qui consomme régulièrement des glaces devra en consommer plus pour avoir la même notion de plaisir qu'une personne qui n'en consomme jamais.



Intestins et santé


Bactéries intestinales et préférence alimentaire

La composition de nos bactéries intestinales jouent un rôle sur nos préférences alimentaires.


Intestins et cerveau

Les bactéries intestinales interviennent dans certains comportements , le nerf vague est la voie de communication entre l'intestin et le cerveau.

Les bactéries agissent sur l'humeur et l'anxiété .



Régime cétogène

Grâce à un changement d'alimentation, les symptômes dépressifs s'atténuent .

Les épices ont des verus sur le mental

Les fruits rouges riches en polyphénols : groseilles, framboises, myrtilles améliorent le déclin cognitif.



Pour conclure, nous pouvons donc dire que les aliments interagissent avec le cerveau.



Sources : 1 étude austalienne du Pr Félice Jacka de l'université de Melbourne 2 étude du Dr Sophie Layé Bordeaux 3 étude alsacienne 4 étude du Dr Ap Zaalberg aux Pays Bas 5 étude menée à Lubeck en Allemagne 6 Professeur Margaret Morris de l'université de Sydney 7 Dr Serge Ahmed du CNRS université e Bordeaux


C Naturel Santé

Rond point du Pont 42130 Boën sur Lignon

06 83 44 29 62

                                                                                    Mentions légales

Séance remboursée par certaine mutuelle